Musique classique africaine : kora et sanza

 
 
Par kidi Bebey
 

À travers la présentation de deux instruments très anciens, la kora et la sanza, il s’agira de faire entendre des musiques anciennes, des musiques destinées à l’écoute et non à la danse, des musiques destinées à faire écho à des récits historiques et mythologiques. La kora, harpe-luth à vingt-et-une cordes, accompagne les récits du griots, l’historien-troubadour qui, depuis les temps anciens, retraçaient lignées et événements en Afrique de l’Ouest. Popularisée hors d’Afrique par des musiciens comme Mory Kanté ou aujourd’hui Toumani Diabaté, elle inspire également des musiciens français comme Vincent Segal. La sanza (kalimba, likembé) ou piano à pouces africain, instrument du marcheur ou du veilleur de nuit, relie les peuples bantous d’Afrique centrale jusqu’à l’Afrique australe. De nombreuses légendes évoquent ses pouvoirs, notamment celui d’avoir distrait le Créateur de l’ennui. Grâce à la sanza, il aurait créé le monde… mais également, sans doute en pinçant une fausse note, l’homme et la femme.

Pré-réservez gratuitement

 
Remplissez ce formulaire et nous reviendrons
vers vous avec une proposition de date.
 
 
 

Prochainement

50 €

30 à 50 participants

 
 

Nombre de participants

Choisissez le nombre de personnes pour cette participation.

Le billet de Musique classique africaine est épuisé. Vous pouvez essayer un autre billet ou une autre date.

01   Présentation

Votre maître dégustateur vous introduit au thème de la séance.

02   Écoute

Il vous embarque dans son univers avec un son haute fidélité.

03   Intermède

Une courte interruption pour vous servir un bon verre de vin.

04   Échanges

Vous posez vous questions autour du thème abordé.

Une dégustation orchestrée
par kidi Bebey

 
 
Journaliste, auteure

Kidi Bebey est auteure et journaliste.
Fille de l’illustre Francis Bebey, son éclectisme
n’a d’égal que sa capacité à transmettre ses passions.
À ses yeux, le terme « étranger »
désigne « un être insensible à toute musique ».